Sous le signe du féminisme

285

19 % des experts invités dans les médias sont des femmes. 19 % seulement ! Ce constat justifie l’une des tables rondes organisées dans le cadre du Babes Day, samedi 29 septembre à Angers. Organisatrice du rendez-vous, Emmanuelle Gardan était l’invitée du Club de la Presse Anjou, lors du déjeuner de rentrée de celui-ci.

Babes : pour les Américains, le mot est une manière affectueuse d’appeler « Bébé » des femmes qui osent et n’ont pas peur de relever des défis. En ce sens, « Super-nanas » ne serait pas une mauvaise traduction.

Objectif de ce Babes Day : mettre en lumière, par conséquent, des femmes, entrepreneures, artistes, créatives. Emmanuelle Gardan et l’association angevine qu’elle préside, Babes Voices,  situent résolument leur journée sous le signe du féminisme. Mais elles espèrent aussi un public masculin.

Trois conférences-discussions figurent au programme.

– 11 h : L’entrepreneuriat féminin, avec des entrepreneures locales.

– 14h30 : Les femmes dans les médias, une place à renforcer. La présidente du Club de la Presse Anjou, Juliette Cottin sera la modératrice de cette table-ronde qui réunira trois invitées.

– 16h30 : Inégalités et genre dans la musique, et si on en parlait ?

Un marché de créateurs est également à l’affiche de cette deuxième édition du Babes Day angevin. Elle rassemblera quinze créatrices de la région. Le tout se déroulant à la galerie One Way, 16 rue des Lices à Angers.
Le soir, à partir de 21h45, la journée se terminera au Joker’s avec deux concerts de groupes, en partie féminin !

 

Le site du Babes Day : https://www.babesdayfr.net/

Le Facebook de l’association Babes Voices qui chapeaute l’événement : https://www.facebook.com/babesvoices/