Des Cigales solidaires au déjeuner du club

220

Investir dans la proximité et la solidarité, choisir le projet qu’on souhaite aider et pouvoir le suivre pendant quelques années : c’est le but des clubs Cigales. Le Club de la presse Anjou en a fait le thème de son déjeuner de novembre 2018.

Cigales, un joli nom pour une belle idée. Cigales, qui signifie Club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire. Jérôme Rivière et Jean-Luc Landais, deux représentants angevins de ce concept qui se développe au niveau national, étaient les invités du Club de la Presse Anjou le 13 novembre.

Un club Cigales, c‘est un groupe de cinq à vingt personnes qui, en indivision, décident d’apporter chaque mois une épargne – en moyenne 30 euros – et qui choisissent eux-mêmes l’entreprise, la société voire l’association dans laquelle ils vont investir.

Cinq ans minimum :

L’engagement, d’au moins cinq ans, se veut un circuit court de l’épargne solidaire.

Les Pays de la Loire comptent aujourd’hui 50 de ces clubs, dont huit, et bientôt neuf, rien qu’en Maine-et-Loire. À l’échelon régional, les Cigales investissent chaque année 100 000 euros « dans l’économie des territoires, au service de l’emploi et du développement durable ».

En Anjou, les projets soutenus s’avèrent très divers : cela va des chantiers d’insertion que sont les Jardins de Cocagne à une entreprise comme Digitamine, qui crée une application sur tablette pour personnes souffrant de troubles cognitifs ; et des Folies angevines, un café-spectacle, à Sicle, une SARL de paysagistes et jardiniers qui privilégient les déplacements à vélo.

Chaque membre d’une Cigale bénéficie, à concurrence de son épargne, d’une réduction d’impôt de 18 % du montant de l’épargne investie dans une société.

Un lien de confiance :

À quoi ça sert ? À investir en « fonds propres » en visant la rentabilité sans chercher à tout prix la performance ; à se réapproprier la vraie fonction d’actionnaire ; à créer un lien de confiance avec un projet et son créateur ; à faire levier pour des financements complémentaires ou des prêts bancaires ; à accompagner le créateur dans la durée. « D’ailleurs, remarquent Jérôme Rivière et Jean-Luc Landais, une entreprise cigalée a une chance de survie beaucoup plus grande que la moyenne nationale ! »

Contact : cigales49@gmail.com

Et puis quelques liens pour en savoir plus :

Association Régionale des CIGALES des Pays de la Loire (ACPL)
Localisations et contacts des CIGALES des Pays de la Loire

Twitter : @Cigales_PDL
Facebook Cigales Pays de la Loire
Facebook Cigales de la Sarthe
Facebook CIGALES de Nantes Métropole

En images, sur les CIGALES :

Qu’est-ce qu’une Cigales ? : https://www.youtube.com/watch?v=qdd17dJVU-0

Témoignage de Nantes Métropole : http://www.telenantes.com/actualite/le-18h-de-telenantes/article/les-cigales-et-le-cinema-aux-utopiales

Cigales cherchent fourmis : https://www.youtube.com/watch?v=gMEHi8-gAuA

Du côté de l’épargnant : https://www.youtube.com/watch?v=tVPR75flZBE

Porteur de projet, les 5 bonnes raisons pour rencontrer les Cigales : https://www.youtube.com/watch?v=5vO7NcnmABY